RÉUNION PADD/PLU: CONFIRMATION DES PROJETS MAIS EVOLUTION DU DISCOURS.

QUE RETENIR DE LA GRANDE REUNION PADD/PLU ORGANISEE PAR LA MUNICIPALITE DE VALBONNE LE 7 SEPTEMBRE ?CONFIRMATION DES PROJETS MAIS EVOLUTION DU DISCOURS.

Plu padd
7 Septembre 2018 — On connait la posture habituelle des hommes politiques en matière d’impôt : « Promis, Juré nous avons augmenté fortement les impôts mais demain nous allons les diminuer ! ». En matière de préservation des forêts, nous avons eu droit au même exercice pour le PLU de Valbonne :la municipalité a lancé 6 projets de déforestation pour des constructions au cours de ces dernières années mais Promis, Juré ils arrêtent de consommer de la forêt pour le prochain PLU…La municipalité affiche des intentions environnementales et des chiffres volontaristes, sauf que ces chiffres n’intègrent pas l’effet de tous ces chantiers décidés récemment et pas encore réalisés !

Un effet en trompe-l’œil donc ! Pas de remise en cause de ces projets ! Mais il faut souligner une évolution positive du discours de la part du maire: la municipalité promet de ne pas faire de nouveaux projets municipaux, elle veut davantage reconnaitre les trames vertes (y compris des Bourelles), prévoir un atlas des paysages et de la biodiversité... Ce qui ne l’empêche pas (contradiction relevée par l’assistance) d’afficher la volonté de créer un 3ème centre urbain aux Macarons (en plus du village et de Garbegaire) dans un secteur très vert. Après l’échec de Peidessalle et l’entêtement des Bourelles, quel sera la prochaine surprise dans ce secteur ?

Les bonnes intentions affichées du maire sont-elles crédibles quand on se rappelle les grands principes du PLU précédant qui prévoyait « un maintien des surfaces de forêt » ? Les valbonnais ont vu la suite à travers des déclarations de projet et des modifications successives de PLU comprenant d’importants déboisements. Le maire reconnait que les espaces boisés ne représentent plus que 56% du territoire de la commune, et non plus les 2/3 inscrits dans la charte de Sophia (soit 10% de perdus) et se rattrape en terme de pur communiquant par un glissement sémantique en affichant désormais un objectif de 2/3 « d’espaces végétalisés »  (en ajoutant jardin, vergers.. à faible apport pour la biodiversité). La tentation de nouvelles déclarations de projet sera forte, une fois cette vague de déforestation avalée, compte tenu des nombreux achats de terrain de la mairie réalisés grâce à la manne des entreprises de Sophia.

Sur les autres questions abordées, on a vu le sénateur défendant l’Open Sky (pouvant servir de « show-room » pour les commerçants du village !!!) en affirmant qu’ils n’avaient guère le choix compte tenu du développement, à cet endroit, anarchique et peu flatteur des commerces et de considérations financières, n’avançant aucune idée sur les problèmes de circulation à part le BHNS, attendu depuis 15 ans, et rejetant les pistes proposées par des membres de l’assistance sur la réutilisation de terres agricoles inexploitées ou de m2 de bureaux inoccupés plutôt que des forêts pour le foncier ... En somme devant la sensibilisation de la population aux problèmes écologiques, un nouveau discours environnemental de bon aloi tout en conservant les projets contestés par les Valbonnais (Open Sky, Bourelles, Fugueiret…)

VALBONNE: VICTOIRE A PEIDESSALE : LA DÉCULOTTÉE !

Slfv victoire

25 JUIN 2018 — Le conseil municipal de Valbonne vote le 28 juin 2018 pour annuler le vote du 6 avril 2017 qui modifiait le PLU (plan local d’urbanisme) et autorisait des constructions sur des zones naturelles à Peidessalle.

Face aux oppositions des habitants et au recours de l’association « Sauvons la Forêt Valbonnaise » devant le tribunal administratif, la mairie de Valbonne a dû renoncer au projet de déclassement de zones naturelles en zones constructibles.

Comme de coutume, la mairie avait essayé un passage en force en obtenant une dispense d’étude environnementale sur la base d’informations erronées et décidait le lancement d’une enquête publique diligentée par une commissaire enquêtrice bienveillante. L’association SLFV avait souligné en vain les conséquences environnementales (faune, flore ) et sanitaires (ligne Très Haute tension) du projet lors de l’enquête publique. La majorité municipale avait voté son projet malgré les avis négatifs de l’opposition municipale et l’association SLFV avait donc engagé un recours judiciaire. A la suite de nos interventions, la préfecture régionale a exigé une étude environnementale qui a conclu à un « enjeu écologique fort » sur la zone déclassée. Sans même attendre le jugement du tribunal qu’elle anticipe négatif, la mairie renonce donc à son projet.

Après la débâcle judiciaire du Parc de Beaumont, cela constitue un deuxième camouflet contre les velléités de bétonisation de l’équipe municipale … en attendant le troisième cas litigieux des Bourelles. Ces cas sont le résultat de l’incompétence dans le choix de ses projets et de l’autoritarisme de ses démarches. Ils génèrent des coûts pour les contribuables. La mairie n’a pas hésité à dépenser les deniers du contribuable en frais d’avocat et indemnités pour défendre son projet absurde.

Les seules habitations possibles se situeront donc dans la partie Nord de Peidessalle déjà urbanisée sur des zones constructibles selon le PLU actuel.

Merci aux soutiens de l’association qui ont permis de remporter cette victoire !

 

Bienvenue sur le site de l'Association SAUVONS LA FORET VALBONNAISE. Une Association à but non lucratif régie par la loi de 1901 ayant pour but de protéger la Nature et l'Environnement sur la commune de Valbonne (06560).

Ce site a pour objectif de vous présenter l'association. Vous y découvrirez l'actualité, les évènements et les actions en cours. Vous aurez également la possibilité de nous contacter et adhérer en ligne.

Les Bourelles (Carte)

La construction de 15 bâtiments derrière le lycée Simone Veil détruira le dernier corridor écologique entre les forêts de Roquefort-les-Pins et le parc de la Brague, unique zone de passage où les animaux trouvent leur seule source d’eau l’été. Le corridor Bourelles a déjà été réduit avec la construction du lycée Simone Veil. Préserver ce qu'il en reste est primordial! En savoir plus ...

Peidessalle (Carte)

Le projet Peidessalle prévoit 120 logements à proximité immédiate d'une ligne à très haute tension, qui augmente le risque de leucémie infantile. En savoir plus ...

Suivez nous et partagez sur Facebook ! 

 
 

Signez notre pétition.

Signez la pétition

Nous rejoindre.

Signez la pétition

Appel a dons.

Aux Bourelles vous constatez le massacre des arbres et vous pensez: Trop tard ! NON IL N’EST PAS TROP TARD ! La nature est « résiliente » et peut donc reprendre ses droits si on ne bétonne pas, même en cas de « débroussaillement » excessif. Ce n’est qu’une question de temps.

COMMENT ARRETER LE PROCESSUS ?  La mairie va voter l’adoption du projet puis le permis de construire et d’aménager, le préfet devra donner son autorisation pour le défrichement complet. A CHACUNE DE SES ETAPES, Nous pouvons nous opposer en justice : dans le cas d’un référé, un jugement peut être applicable très rapidement et stopper des travaux de défrichement.

CHACUNE DE NOS INTERVENTIONS en justice coûte de l’argent, NOUS NE MENERONS PAS CE COMBAT SANS VOUS. A CE JOUR VOUS ETES 5 600 A AVOIR SIGNE NOTRE PETITION, Si chacun donne un montant même modeste, nous pouvons vous représenter durablement en justice.

VOTRE SIGNATURE est votre avis: AIDEZ-NOUS A LE CONCRETISER EN NOUS SOUTENANT FINANCIEREMENT !

Paiement sécurisé sur notre site slfv.org

Actualités

Actualité du 30 Juin 2018 -  Nice Matin: Le projet Peidesalle revu et corrigé .... à la baisse ! 

 

 Lire la suite

 

Actualité du 20 Mai 2018 - Biodiversité aucune excuse : ça disparaît près de chez vous.

Cette fois, il ne s’agit pas d’ours polaires ou de papillons exotiques : l’extinction de masse concerne des centaines d’animaux ou plantes de notre quotidien  Lire la suite

 

BILAN 2017 DE L’ASSOCIATION / PERSPECTIVES  et ADHÉSION 2018

L’association vous adresse tous ses vœux de bonheur et de réussite dans vos projets pour cette nouvelle année 2018.

L’année qui vient de s’écouler a vu la réalisation de nombreuses initiatives de l’association pour protéger la forêt de Sophia Antipolis et le cadre de vie, modifier et lutter contre les projets actuels de construction aux Bourelles et à Peidessalle. Nos interventions ont été nombreuses auprès des internautes, des habitants, de la mairie, de la préfecture et des tribunaux, certaines étant reprises dans la presse régionale. Ces actions ont déjà entrainé un retard de plus d’un an sur ces projets et un premier recul de principe de la mairie sur le contenu du projet de Peidessalle qui doit être revu, selon les dires du maire. Le soutien à notre pétition dépasse maintenant les 6000 signataires ! Par contre nos démarches auprès du maire pour établir un compromis sur les Bourelles se sont heurtées à un refus net de toute discussion par la mairie actuelle de Valbonne.   

L’association a ainsi engagé des plaintes auprès du procureur ou des recours juridiques:

  • contre le début de déforestation sauvage aux Bourelles.
  • contre la réalisation de la piste anti-incendie et le réseau d’eaux pluviales.
  • contre la délibération du conseil municipal sur la modification du plan local d’urbanisme permettant de délivrer un permis de construire à Peidessalle.

ADHESION et RENOUVELLEMENT A L’ASSOCIATION SLFV

Le retour de ces actions sera long compte tenu de la lenteur de la justice mais portera ses fruits comme c’est le cas pour le Parc de Beaumont où le projet de construction de la mairie de Valbonne a été définitivement bloqué par les tribunaux. L’année 2018 sera déterminante avec les examens contradictoires devant les tribunaux. Cela nécessitera des frais conséquents en honoraire d’avocat ou d’expertise. Votre adhésion ou son renouvellement pour 2018 seront essentiels pour mener ces actions. Le montant de la cotisation 2018 à l’association est libre, avec un minimum de 20 Euros.

Nous vous remercions d’envoyer votre demande d’adhésion /renouvellement ou de donation par chèque à l’adresse de l’association SLFV (768 chemin de la verrière, villa 17, 06560 Valbonne) ou directement par carte bancaire en adhérant sur sur slfv.org.

Adhesion2018